UFOA: Quels renforts pour les Écureuils?

Le premier octobre prochain, les Écureuils du Bénin entreront en lice à Dakar dans le cadre du tournoi de Football de l’Union des Fédérations Ouest Africaines. Dans cette perspective, Moussa Latoundji a dévoilé une liste provisoire de 21 joueurs évoluant sur le territoire national. Cet effectif a entamé les entraînements depuis la semaine dernière. Mais à cette échéance, il aura bien besoin de renfort pour faire face aux différents adversaires. Qui sont ces joueurs qui peuvent renforcer le groupe de Latoundji ?

Le premier chantier auquel il faut penser dans cette équipe est l’attaque. En deux sorties face au Togo lors des éliminatoires du CHAN, cette sélection s’est montrée improductive en attaque. Pourtant ce ne sont pas des hommes capables de faire la différence qui manquent. Le technicien béninois a besoin de créateur en attaque et d’un ‘tueur’. Dans ce secteur, on peut citer

Marcelin Koukpo : Parti des Buffles depuis la saison dernière, l’ex pensionnaire de CIFAS a retrouvé une pleine forme en terre tunisienne. Plusieurs fois appelé en sélection nationale A avec Duusyer et sous Tchomogo, il était de l’expédition Ghanéenne qui a vu le Bénin terminé 4ème. Son expérience peut être d’un grand apport. Il va faire profiter sa technique au groupe.

Nicolas Dognon : Inconnu au Bénin, mais adulé au Niger du côté de SODINEP. Jamais appelé, il représente quand même un grand atout offensif pour le Bénin sur le front de l’attaque. Serial buteur, Nicolas Dognon peut être aussi solliciter. Il était le meilleur buteur du championnat Nigérien la saison écoulée. Qu’il nous souvienne qu’au Ghana que c’est un fils du pays qui nous avait fait très mal en nous plantant un couteau dans le dos, ce qui nous a empêcher d’être 3ème. Adjè avait pris la nationalité Nigérienne.

Mohamed Sacca : Il a prouvé ce qu’il pouvait faire dans le championnat béninois la saison dernière avec Béké FC. Ces performances lui ont permis un transfert dans le prestigieux club Guinéen de Hafia FC. Il marque déjà les esprits dans sous ses nouvelles couleurs. Sa présence au sein de l’effectif du Bénin au Sénégal serait la bienvenue.

Kabirou Koutche : Il n’est plus à présenter. Après son passage en Afrique du Sud, l’ex joueur de l’ASPAC fait le bonheur du WAC en Côte d’Ivoire. Après avoir contribué au maintien du club en Ligue ivoirienne la saison dernière, il a continué sur la même lancée en ce début d’exercice. Pouvant évoluer sur les deux ailes et au milieu de terrain, Kabirou Koutché est aussi un grand atout pour le Bénin.

Hyppolyte Sanni : Il est actuellement en pleine forme avec SONABEL dans le championnat Burkinabé. Avec 1 but et deux passes décisives, en 5 matchs, Sanni Hyppolyte peut faire également ses armes dans cette sélection béninoise qui se déplacera en terre sénégalaise. Il a été vainqueur de la Coupe du Burkina Faso avec son club.

Les autres secteurs ne seront pas du reste. Au milieu de terrain le Bénin a besoin des hommes forts, capables de garder le ballon et de le distribuer, ou encore des joueurs qui vont détruits les offensives adverses. Dans ce registre, il y a :

Jean-Marie Guera : L’ex joueur d’Energie FC a terminé champion avec le club Nigeria d’Enyimba. Cette saison, il est en pleine confiance. Ses prestations en compétition Africaine avec le club d’Aba au Nigeria en disent. Déjà appeler par Dussuyer, il peut apporter son eau au moulin de Moussa Latoundji par sa touche et conservation de balle au milieu de terrain. Il a un sens inné d’orientation du jeu. Jean-Marie peut aussi évoluer en milieu défensif, poste qu’il a occupé dans son actuel club à ses débuts.

Arsène Loko : Depuis des années, il fait une carrière en silence. C’est peut-être le moment pour l’ancien joueur d’Africa Sport d’Abidjan de s’affirmer en sélection nationale. Bon manieur de cuir, il fait les beaux jours du club mythique Congolais de Daring Club Motema Pembe. Arsène est une vraie possibilité pour le Bénin au milieu de terrain surtout dans les phases offensives.

Tidjani Aanane et Rodrique Kossi : Ces deux noms se retrouvent à juste titre dans cette liste car ils ont été de l’expédition Égyptienne et continuent d’être performant avec leurs clubs respectifs. Ils sauront aussi réguler le milieu de terrain.

Enfin la défense

Abdel Bouraïma : Après sa saison aboutie avec Energie, il s’est retrouvé en Côte d’Ivoire avec le WAC. Reconverti en latéral par le coach Déguenon, cela lui a marché très bien. Il peut apporter ses percussions sur ce côté qui est un vrai casse-tête pour le Bénin. Il a livré quelques rencontres de championnats et des rencontres amicaux avec le WAC.

Caroff Sogbossi : Il est en phase de parapher un contrat avec Africa Sport en Côte d’Ivoire. Sa solidité défensive et son sens d’anticipation pourra apporter un plus à la charnière centrale de l’effectif. En attendant que les derniers détails de son contrat ne se termine, l’’x portuaire a pu faire admirer son jeu dans les rencontres amicales.

Pour rappel, le Bénin joue contre la Guinée d’abord au tour préliminaire. Seule une victoire ouvrira la porte des matchs de poule aux Écureuils.

 

©BeninFootball